y

Carte de Saint Martin |  Forum | L'actualité | Les sorties Contact |  Plan du site 16h39  à  St Martin
'Poivre de la Fretapage d'accueil du soualig'art contacter le soualig'art page de liens Events Expositions Artistes Cinema News Déco

Artistes


Soualig'art - novembre 2010


photo d'evenements a saint martin

Patrick Poivre de La Freta

De la Sixtine à Saint-Martin

Michel-Ange a peint la voûte de la Chapelle Sixtine entre 1508 et 1512 sur commande du Pape Jules II. Dans un premier temps, s’estimant sculpteur et non peintre, il refusera cette exécution; mais contraint d’accepter, il obtiendra une totale liberté de composition. Autour des panneaux centraux représentant les premiers épisodes de la Genèse, cinq panneaux plus petits sont encadrés par des nus. Ces vingt «ignudi» sont le point de départ d’une aventure artistique contemporaine, celle de Patrick Poivre de La Freta.
«Mon art n’est pas innocent car je ne le suis pas»... Personnage décalé et décapant, peintre puisant dans l’Art de la Renaissance une figuration lyrique, artiste émérite, autant connu pour son originalité que pour son talent, Patrick Poivre de la Freta est une véritable figure dans notre monde artistique. Oser défier l’histoire de l’art et le destin d’une création monumentale… Mais point de forfanterie. Il y a plutôt un zeste d’humour et une bonne dose d’extravagance chez Poivre. L’artiste se connaît par coeur. Entre lui et Soualig’ART, les présentations sont faites depuis belle lurette. Mais là, on ne pouvait passer à côté de sa dernière «lubie». Et on adore, parce que c’est fou, délirant, et totalement inédit. Sculpter les 20 ignudi peints par Michel Ange sur la voûte de la Sixtine. Attention, l’idée ne lui est pas venue comme une envie d’aller à la plage. «20 ans que je triture ces pauvres assis» dit-il (ndrl les assis: les ignudi de la Sixtine...). Une fréquentation qui date, jusque dans les moindres détails de sa peinture. L’idée de « concrétiser le travail que Michel Ange aurait sans doute aimé faire » prend la forme d’un projet préparatoire en 1992, avec croquis, études et présentation publique. «Aujourd’hui à 65 ans, je veux donc relever le dernier challenge de ma carrière. Et en sculpture». Le concept devient totalement concluant lorsque Poivre en explique l’enjeu: les modèles seront tous saint-martinois, de tous âges, de toutes origines, accessoirisés version contemporaine. Côté peinture, Poivre a déjà étudié le sujet puisque en 2008, il exposait à la galerie des Tropismes des études de ces ignudi sur le thème de «La Sixtine revisitée». Ainsi germe le projet: chaque nu sera décliné version sculpture, soit 20 créations et au moins une année de travail. La première sculpture est achevée et sera exposée lors des Jardins de la Création (4, 5, 6 dec. 2009 au Beach Plaza). Quant au Soualig’art, nous allons suivre cette aventure de très près...

www.poivredelafreta.com


Sté artecom a st martin
annuaire shoppingLe Guide Shopping a élu ce site dans la catégorie regions france art et culture